Technique

Les Carcasses, Fixations
Habillages et Finitions

Chaque abat-jour est un assemblage de plusieurs éléments : une structure métallique  équipée d'un système de fixation appelée carcasse, un habillage extérieur, une doublure et une finition. 

1. Carcasses

2. Douilles et Fixations

3. Abat-jour Rigides

4. Abat-jour Couture

5. Abat-jour en Parchemin

6. Finitions

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions, vous faire une offre ou prendre rendez-vous au 079 637 68 64 ou info@vdevcreation.com

Carcasse d'abat-jour

Les carcasses sont les structures métalliques sur lesquelles l’habillage de l’abat-jour est collé ou cousu. Réalisées sur mesures dans un fil d’acier cuivré ou peint, leurs formes et dimensions sont sans limites.
 
Voici quelques formes courantes et leur dénomination:

Dessins de carcasses d'abat-jour

Formes classiques - Cylindres, coniques, rectangles, ovales, carrés, dômes, pagodes...
 

Formes fantaisie - A côté des classiques foisonnent quantités de formes insolites ou extravagantes : tulipe, fleur, étoile, prisme, victoriens, asymétriques, organiques… 
 

Carcasse de l’abat-jour rigide - Elle se limite souvent à un simple jeu de cercles, de carrés, d’ovales, de rectangles…  Ce n’est pas la structure métallique, mais la matière rigide dont est fait l’abat-jour, PVC ou carton, qui le fait tenir debout.

 

 







 

Carcasse de l’abat-jour couture - Au contraire de la précédente, elle requière une structure complète, autrement dit, une carcasse en trois dimensions, comprenant entre six et douze branches de liaison entre le haut et le bas. Ces carcasses prennent de multiples formes souvent sinueuses, convexes, concaves, à panneaux multiples dans l’esprit des lampes Tiffany.
 

Les ornements - Cols, bandeau, festons, godrons, pans creux, pans coupés, coins relevés… Ils agrémentent les carcasses utilisés seuls ou combinés. Les ornements donnent du tempérament à l’abat-jour, permettent de jouer avec les tissus, les matières, les imprimés, les transparences, mettent en exergue les finitions. 

 

cercles d'abat-jour
Carcasses d'abat-jour dessins

Les plateaux diffuseurs - Les diffuseurs complètent la carcasse servent à filtrer la lumière des ampoules ou des diodes LED placées dans les suspensions. Ils sont utiles et décoratifs. Un diffuseur intégral ferme entièrement le bas de l'abat-jour. Un diffuseur partiel laisse filtrer un peu de lumière.

Carcasses d'abat-jour dessins
2. LES DOUILLES ET FIXATIONS

Les douilles sont dans la plupart des cas à la fois utilisées pour fixer l'ampoule et l'abat-jour. 

La bague de fixation de l'abat-jour

Soudée sur la carcasse, la bague fait partie intégrante de l’armature métallique de l’abat-jour. Elle permet de poser l’abat-jour sur la douille de la lampe.

Carcasses d'abat-jour dessins

L'on distingue les bagues de fixation suivantes:
 

  • Les bagues E27 qui ont un trou de ø40mm. Elles sont adaptées aux grosses douilles (ampoules E27 à gros culots). Ce sont les bagues les plus courantes. 
     

  • Les bagues E14 qui ont un trou de ø27mm ne conviennent qu’aux petites douilles (ampoules E14 à petits culots ou B22 à baïonnette).
     

  • Les bagues Edison qui ont un trou de ø31mm sont réservées aux douilles « vintage » qui équipent encore nombre de lampes des années 40, 50 et 60. Au lieu d’être plate, la bague Edison est généralement dotée d’une gorge. Les douilles Edison sont facilement reconnaissables par leur partie haute faite de bakélite ou de porcelaine.

Carcasses dessins

Le rentré de la bague

Le rentré (R) de la bague indique sa position plus ou moins rentrée dans la carcasse métallique. Au plus bas, la bague est au niveau du bas de l’abat-jour, (AN = rentré à niveau). Au plus haut, elle peut être rentrée de R 100mm voir plus, selon la taille de l’abat-jour. En général, le rentré de la bague oscille entre R 30mm et R 60mm.

Le rentré permet de positionner le bas de l’abat-jour plus ou moins haut sur le pied de lampe. Plus la bague est rentrée dans l’abat-jour, plus l’abat-jour va descendre et masquer le haut du pied de lampe, la douille et l’ampoule. Ceci est souhaitable lorsque la lampe est posée en hauteur.

A l’opposé, pour l’abat-jour d’une lampe posée sur le sol ou une table basse, le rentré sera faible voir au niveau du bas de l’abat-jour (AN). Ce procédé permet de monter au maximum l’abat-jour sur le pied et d’en dégager visuellement la totalité. 

Carcasses dessins

Les systèmes de fixations

La fixation est ce qui permet de faire tenir l’abat-jour sur la lampe (lampe de table, lampadaire, lustre, appliques) ou au plafond (plafonnier et suspensions). Savoir la désigner au moment d’une demande de devis ou d’une commande permet d’éviter des erreurs qui rendraient l’abat-jour inutilisable sur le pied de lampe.

 

Les fixations pour les lampes de table sont multiples. Voici les plus courantes:

fixations carcasses abat-jour

Fixation DBB - Bague (E27/E14/Edison) soudée sur la partie basse de la carcasse. C’est une fixation DBB: douille de base basse. C’est la fixation standard de VdeV CREATION.
 

Fixation DBV - Bague (E27/E14/Edison) située en bas de l’abat-jour mais partant en V

depuis le haut de la carcasse. C’est une fixation DBV : douille de base en V.
 

Fixation DBH - Bague (E27/E14/Edison) soudée sur la partie haute de la carcasse. Pour les suspensions et les liseuses. C’est une fixation DBH: douille de base haute.
 

Fixation LYRE - Petite rondelle d'environ ø10mm soudée sur la partie haute de la carcasse. Très courante en Italie, en GB et aux USA. C’est une fixation lyre. 
 

Fixation RAIL - Cercle (ou un double cercle ) de +/- ø200mm soudé sur la partie haute de la carcasse. Ce cercle vient s’emboîter sur un bol en métal, opaline ou plastique blanc appelé réflecteur. A l’intérieur du bol se trouve une ampoule dirigée vers le plafond. Sous le bol on trouve en général trois ampoules montées en nourrice. Le sytème Rail équipe généralement les lampadaires et les grandes lampes de table. 
 

Pince Ronde (PR) - Pince ronde soudée sur le haut de l’abat-jour. C’est une fixation pince-boule pour petites ou grosses ampoules rondes. Indiquez PB ou PB+.
 

Pince Flamme (PF) - Pince ovale soudée sur le haut de l’abat-jour. C’est une fixation pince-flamme pour petites ampoules allongées.  
 

Pince Pétrole (PP) - Petit cercle muni de trois pattes métalliques soudées sur la partie supérieure de la carcasse. Fixation dédiée aux lampes à pétrole électrifiées qui permet de combiner abat-jour et tube en verre traditionnel. Il s'agit d'une fixation pétrole. ​

 

 

Système de fixation pour suspensions 
Les abat-jour suspendus peuvent être fixés au plafond de plusieurs façons:
 

Câble électrique - Par un simple câble textile pour les abat-jour légers. Ces suspensions sont bon marché et pleines de fantaisie. Les câbles textiles sont disponibles dans des centaines de couleurs et finitions. 

Câble acier - Par un ou plusieurs câbles acier réglables. Une fixation discrète et design bien adaptée aux grands abat-jour.
 

Tige rigide - Par un tige rigide réglable en hauteur en laiton ou en acier chromé ou noirci.

 

Chaîne métallique - Par une chaîne métallique (époxy ou finition métal) dont les maillons permettent de régler facilement le positionnement en hauteur du luminaire.

3. ABAT-JOUR RIGIDES

Les abat-jour rigides sont réalisés avec un matériau rigide qui peut être un PVC ou un carton. Côté face l'habillage est un tissu, un papier ou une autre matière décorative. Côté pile la doublure est généralement blanche et uniforme pour diffuser et réfléchir au mieux la lumière. Les deux côtés sont assemblés à la main à l’atelier ou laminés en usine.

 

L’habillage des abat-jour rigides
C’est le côté face de l’abat-jour rigide, celui qui se voit et crée l'impact visuel dans une décoration d’intérieur. Les abat-jour rigides s’habillent d’une multitude de matières, des plus fines aux plus rustiques. 
 

Textiles - Tissus naturels (soies, cotons, lins, viscoses…), synthétiques, unis, imprimés, lisses ou texturés… 
 

Papiers - Japonais, artisanaux, aquarelle, papiers peints, plissés, marbrés, aquarellés, laqués…  


Plastiques « à effet » - Grillagé, miroir sans tain, métal, prisme, cul de bouteille… 


Matières naturelles - Bois, liège, fibres végétales, cuir, plumes, crin, fibre de verre…

La doublure des abat-jour rigides​
C’est le côté pile, l’intérieur de l’abat-jour rigide. Constitué d’un carton ou d’un plastique rigide (PVC, polyester, polycarbonate) il assure la tenue en volume de l’abat-jour.

 

Ils sont généralement blancs, translucides ou opaques. Cependant, il existe aussi des intérieurs transparent, beige, doré, argent, bronze…. Choisir la bonne doublure est important car l’abat-jour diffusera une lumière très différente d’un intérieur à l’autre, modifiant du tout au tout l’ambiance d’un espace. 

L’atelier propose une vingtaine de doublures, dont par exemple, quatre dorés différents: fini mat, fini brillant, fini martelé et… sur commande, le nec plus ultra, la dorure à la feuille!

 

L’intérieur des abat-jour rigides peut aussi être réalisé en tissu, papier ou plastique assorti ou non à l’habillage extérieur. Un must pour les abat-jour suspendus (suspensions, plafonniers), dont l’intérieur est aussi visible que l’extérieur.

Carcasses dessins 2021-04-25 15-53-24.jp
4. ABAT-JOUR COUTURE

Couture oblige, la matière de prédilection des abat-jour couture est le textile et en particulier la soie.

 

 

L'habillage des abat-jour couture
Nombreux sont les textiles qui se prêtent à la confection d'abat-jour couture : voiles de coton, de viscose ou de lin, chintz, percales, Liberty, polyesters... mais, de tous les tissus, celui qui sied le mieux à ces abat-jour luxueux est la SOIE : en particulier les crêpes de soie, satins de soie, pongés de soie, mousselines de soie, twills de soie, doupions de soie...

 

Les tissus fins et souples sont adaptés à la réalisation des plissés, froncés ou autres drapés. Comme on dit en haute couture, on travaille ici « le flou ». Les abat-jour en tissu tendu requièrent des tissus un peu plus lourds, malléables et supportant de fortes tensions.
 

Quel que soit le façonnage (tissu plissé ou tendu), un abat-jour couture est toujours cousu entièrement à la main et requiert de la précision, de la technique et beaucoup de patience. En d’autres termes : beaucoup de temps.

 

Travaillés dans le biais ou plissés en triple épaisseur, doublés, puis bordés de biais, ces abat-jour nécessitent en outre des métrages importants de tissu (en général de soie). Leur prix est en conséquence !
 

La doublure des abat-jour couture
Les abat-jour couture sont en principe doublés avec un tissu clair en soie ou en polyester, blanc, écru, chair ou champagne afin d’optimiser la diffusion de lumière. Tout comme l’habillage, la doublure est réalisée et cousue à la main.

5. ABAT-JOUR EN PARCHEMIN

Le parchemin et la vessie véritable, des habillages en voie de disparition. 


Ces habillages ont aujourd’hui quasiment disparu du marché faute d’artisans sachant les travailler et parce que les matières plastiques ont peu à peu remplacé les matières naturelles d'origine animale. Leur fabrication obéit à des techniques spécifiques qui font depuis longtemps partie intégrante du métier d’abat-jouriste.

En tant qu’artisans d’art VdeV CREATION est attaché à ce que ces savoir-faire perdurent. Ils appartiennent à notre patrimoine culturel et, à ce titre, méritent d’être protégés. Nos abat-jour en parchemin et vessie sont entièrement cousus main. Ils ne sont pas agraphés !

Avertissement : ces abat-jour sont fragiles et onéreux. Hyper tendus sur leur carcasse, tel la peau d’un tambour, ils résistent mal aux chocs et aux excès de sécheresse qui peuvent entraîner d’irréparables déchirures, notamment au niveau des coutures ou du laçage. 
 

Parchemin - L’atelier utilise des parchemins de mouton, veau ou chèvre de première qualité, exempts dans toute la mesure du possible de défauts, tirant sur le crème clair ou teintés. Le parchemin est une matière noble et luxueuse que l’homme a utilisée dès la Préhistoire (tambours). Il est obtenu par la transformation d’une peau animale débarassé du pelage et dont on ne conserve que le derme. Cette transformation passe par de nombreuses étapes qui peuvent demander jusqu’à 45 jours de préparation et beaucoup de savoir-faire.
 

Vessie - La vessie est une autre matière naturelle prisée depuis fort longtemps par les fabricants d’abat-jour à cause de sa transparence. Plus fragile, car plus fine que le parchemin, elle est aussi plus translucide que le parchemin et diffuse une lumière douce et dorée. L’atelier utilise de la vessie de bœuf.
 

Doublure Ce type d’abat-jour n’est pas doublé.

 

TRAVAIL DU PARCHEMIN
Abat-jour parchemin
6. LES FINITIONS

Pour l’abat-jouriste la finition sonne la fin du travail et l'heure du satisfecit. Le seul fait de "rouler" le tissu sur la carcasse - la plus simple des finitions - suffit à tout changer !


Les finitions sont innombrables en types, en styles, en couleurs, en textures et… en prix! En la matière la discrétion et la retenue le disputent à l’audace et à l’extravagance.

 

Fini décorateur - Tissu retourné : net, chic et sobre, qui ne peut être réalisé qu'à la main.  

 

Finitions simples - Bande tissée ou papier, gros-grain, galon, soutache, cordelière, frange, lézarde, crête 

 

Finitions couture - Biais couture, passepoil, passementeries de luxe, aigrette, ruché, volant, smocks, drapé, plis pincés, plis plats, plis creux... 

Finitions fantaisie - Plumes, pampilles, perles, coquillages, grelots, fourrure... 

 

Finitions spéciales - Piqué-soulevé, laçage, découpage, collage, transferts… 

 

Garnitures diverses - Pompons, glands, cartisanes, macarons, boutons, nœuds,

cocardes… 

 

Travail à l'aquarelle - La transparence de l’aquarelle est particulièrement bien adaptée à la réalisation d’abat-jour et diffuse un magnifique éclairage. 

Carcasses d'abat-jour et tissus